les dernières

Nouvelles

La Traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon a le vent en poupe

8 janvier 2018

RIVIÈRE-DU-LOUP, le 4 janvier 2018 – La traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon se positionne de plus en plus comme un incontournable. Les statistiques de la saison 2017-2018 démontrent une hausse de l’achalandage touristique et du transport lourd.

«Nous sommes fiers de constater que nos efforts promotionnels ont porté fruit. Si les touristes ont encore une fois été au rendez-vous, la clientèle régionale est de plus en plus nombreuse à découvrir le fleuve», confie le directeur général Serge-Martin Denis.

Les statistiques officielles démontrent que 136 389 passagers ont utilisé la traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon, une légère augmentation de .02 comparativement aux 136 267 de la saison dernière et ce malgré les nombreuses annulations causées par les mauvaises conditions météo au printemps et en fin d’année.

Près de la moitié de ce nombre, soit 70 000 personnes sont montées à bord durant la saison touristique en juillet et août, preuve que la Traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon est devenue un incontournable pour les touristes.

Le transport lourd a connu une importante augmentation de 31% et les motorisés de 32% comparé à l’an dernier. «Les compagnies de transport constatent qu’ils font des économies de temps et d’argent en utilisant le traversier», note M. Denis.

Au chapitre des piétons, ils ont été 4358 à profiter de notre formule croisière agrémentée de diverses activités, dont la découverte du fleuve et de ses attraits par une technicienne en biologie marine du Réseau d’observation des mammifères marins. La Traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon se classe d’ailleurs au second rang des 26 activités d’importances à faire à Rivière-du-Loup selon le site «Trip Advisor».

Au total, 785 traversées ont permis de faire transiter 60 842 véhicules en 2017.

Météo difficile

La majorité des traversées prévues ont été effectuées. Les annulations ont toutes été rendues nécessaires par les mauvaises conditions climatiques, notamment lors des fortes pluies de mai et des conditions de glaces et de vent en fin d’année, où le navire a dû demeurer accosté 5 jours à Saint-Siméon.

«Les vents qui poussaient les glaces au quai de Rivière-du-Loup rendaient les manœuvres d’accostage impossibles. Ce sont des situations qui sont totalement hors de notre contrôle. La sécurité de nos passagers prime», explique M. Denis.

Le NM Trans Saint-Laurent séjourne en cale sèche au chantier maritime «Océans» de l’Ile-aux-Coudres jusqu’au 30 janvier. Cette activité quinquennale normale permet de faire l’inspection d’équipements situés sous la ligne de flottaison.  Le navire poursuivra ensuite sa route vers le port de Québec pour son entretien annuel avant de reprendre du service le 29 mars 2018.

La direction et le personnel en profitent pour remercier sa clientèle et leur adresser des vœux de bonne et heureuse année.

-30-

Source:                                                                                
Marc Larouche                                                                   
LA BOITE À M@RC
 
Informations:
Serge-Martin Denis
418 863-7882
Retour aux nouvelles